BALADE RANDO LIBERTE GIRONDE : site officiel du club de randonnee de AVENSAN - clubeo

l'histoire de Saint Médard en Jalles lieu de notre Rando de Demain

20 octobre 2017 - 10:30

Histoire

  La poudrerie au début du xxe siècle   Borne de juridiction du Thil

Les plus anciennes traces d’habitat à Saint-Médard-en-Jalles remontent aux vestiges des camps romains, affirmant ainsi la vocation militaire de la commune. L'actuelle commune, traversée par la Jalle, se trouve partagée entre Médoc (côté bourg) et Graves (au sud de la rivière). Elle fut le siège de plusieurs seigneuries :

  • la seigneurie du Tiran-Tilh, au nord, qui s'étendait du nord d'Eysines jusqu'à Saint-Laurent-Médoc en incluant Le Haillan et Le Taillan ;
  • la seigneurie éponyme de Jalès, dite aussi dans les textes anciens de Jalez ou d'Astignan ; s'étendait du bourg à Picot où subsiste la motte castrale de Bialade ; la maison noble de Jalès (tenue par la famille de Grailly/Grély) se trouvait rue de Grailly à Hastignan6 (derrière l'établissement Jossomme) ;
  • la seigneurie de Belfort, dont l’influence s'étendait sur Cérillan, Issac et les moulins de Caupian et de Bonneau ;
  • la seigneurie de la Mothe-Gajac, dont le château de Gajac, datant du xve siècle, bâti sur une ancienne motte, dominait les villages de Bos et de Villenave ;
  • la seigneurie de Corbiac, probablement attachée au Castéra (une ruine de château fort aujourd'hui incluse dans l'enceinte de la poudrerie) ;
  • la seigneurie de Magudas.

En 1295 la charte philippine accorda aux jurats de Bordeaux le droit de haute, moyenne et basse justice jusqu'à la Jalle. Néanmoins c'est le seigneur de Veyrines qui l'exercera sur le sud de la commune jusqu'au 7 octobre 1526 où le prévôt d'Eysines sera désigné par le maire et les jurats de Bordeaux pour assurer cette fonction. Au nord de la Jalle, il y avait deux juridictions, celle de saint-Médard et celle de Belfort3.

En 1660, le sieur Jéhan Dupérier achète un terrain à Henri de Montaigne sur lequel il construit six moulins à poudre situés entre les moulins à grains de Gajac et de Caupian. Jehan Dupérier trouva vite la mort dans une des nombreuses explosions qui émailla le début de cette activité, hasardeuse à cette époque. Une ordonnance du 26 mai 1666autorise le fermier général Berthelot, commissaire général des poudres, à racheter à Marie Reculé, la veuve de Jéhan Dupérier, le site et les moulins endommagés. L'affaire sera conclue le 7 février 1671. La « Poudrerie Royale », puis Nationale, est née. Elle devient très vite un établissement de première importance dans la production de poudre pour les armées justifiant la présence de camps militaires.

La seconde moitié du xviiie siècle est marquée par les essais de défrichements encouragés par la politique royale et les recherches des physiocrates, pour faire face au problème de ravitaillement en grains provoqué par les plantations croissantes de vignes entre 1725 et 1754. Les communautés locales, pour lesquelles les padouens sont indispensables au pacage de leur bétail et la production de fumure, seul moyen d'enrichir le sol, s'y opposent souvent avec violence. Les défrichements bénéficient même d'une exemption fiscale de vingt ans7.

Le 14 décembre 1789, marque la naissance officielle de la commune de Saint-Médard-en-Jalles (effective au 1er mars 1790). Le 28 prairial II, un Saint-Médardais écrit « Nous avons notre église en Temple de la Reson et nous avons le club le quintidi et le décady. »3. Le curé Linars qui avait prêté serment à la Constitution civile du clergé, « pour rester parmi vous » — expliqua-t-il, reprendra le culte en fructidor III. Au cours de la période de la Convention nationale (1792-1795), la commune a adopté le nom révolutionnaire de Fulminante-sur-Jalles8. Il n'a pas survécu à la Terreur.

  Maison de l'État-Major au camp de Caupian

Le 7 août 1845 le Duc d'Aumale prit le commandement de 25 000 hommes stationnés sur la commune : la cavalerie sur la Lumagne, depuis connue sous le nom de « camp des lanciers », l'infanterie sur la rive gauche de la Jalle de Caupian à l'actuelle poudrerie. Il résida avec son frère le Duc de Nemours au château de Belfort. Le dispositif sera levé le 10 septembre 18458 mais le camp de Caupian perdurera jusqu'au xxe siècle.

De nombreuses Saint-Médardaises vivaient de l'activité de lavandière à Gajac ou MagudasNote 5 principalement pour les grands hôtels ou des particuliers de Bordeaux8. L'activité aura été florissante jusque dans les années 1920 ; la dernière lavandière est recensée en 1965.

L'activité poudrière prendra un grand essor avec la mise en production vers 1886 de la poudre B sans fumée3. La commune se développe avec l’installation d’une main d’œuvre nombreuse autour de l’usine. Après la défaite de 1940, le camp de Souge devient, avec plus de 300 morts, le deuxième lieu d’exécution nazi en France après le Mont Valérien. La nuit du 29 au 30 avril 1944, la commune est ébranlée par le bombardement allié sur la poudrerieNote 6.

Dès 1961, se crée autour de la poudrerie un pole spécialisé dans la propulsion solide avec des centres d'essais et des sociétés d'aéronautique qui formeront le CAEPE (DGA Essais de missiles) le 1er janvier 1967Note 7 puis la SNIAS (Airbus) le 1er janvier 1970Note 8. Le 8 mars 1971, la Poudrerie devient la SNPE. Le Groupe SNPE regroupe sur le site les sociétés Roxel et SNPE matériaux énergétiques (SME) spécialisées dans le domaine des systèmes de propulsion à poudre pour les secteurs civils et militaires et dans la sécurité automobile (air bag). En 2012, la SME fusionne avec l'ancienne SEP du Haillan pour former la société Herakles.

Envisagé depuis longtemps, le regroupement des activités complémentaires propulsion et lanceurs devient effectif le 1er juillet 2016 dans le cadre de la coentreprise Airbus Safran Launchers, renommée ArianeGroupun an après. D’une manière générale, cet héritage industriel permet aujourd’hui à Saint-Médard-en-Jalles de s’afficher comme une ville de pointe en matière de haute technologie, notamment dans les secteurs aéronautique et spatial.

Commentaires

DOCUMENTS Inscription pour Nouvelle Saison 1 jour
Prochaine Rando le 05/04 et 3 autres 8 jours
VACANCES 11 jours
RONDE AVENSANNAISE 16 jours
Reconnaissance de la ronde Avensanaise et 2 autres 23 jours
Reconnaissance RONDE AVENSANNAISE 25 jours
Ronde Avensannaise et RECONNAISSANCE DES RANDOS 27 jours
Raymond MARTIN a commenté Reconnaissance de la randonnée de Magudas 28 jours
DERNIERS JOURS POUR LA RONDE AVENSANNAISE et nous cherchons 29 jours
Balade Rando Liberté Gironde est devenu membre 30 jours
RANDO de MAGUDAS 1 mois
BONJOUR à TOUS 1 mois
Nouvelles dispositions jusqu'à la fin de Saison 2018 ( Juin ) et 2 autres 1 mois
Patricia Franconnet a commenté Reconnaissance de la randonnée de Magudas 1 mois
Reconnaissance de la randonnée de Magudas et 4 autres 1 mois

Aucun membre ne fête son anniversaire ce mois-ci.